Spread the love

Pas le temps de lire cet article maintenant? Envie de le partager?

Choisis l’un des visuels ci-dessous pour l’épingler sur Pinterest pour ne pas le perdre! ^^

Pour profiter d’une bonne lecture, l’idéal est de trouver un lieu parfait !

Cette recherche peut vite devenir une croisade, n’es-tu pas d’accord ?

Un coin tranquille

“– J’ai commencé à écrire un roman, vous savez. Mon héroïne vous ressemble, justement. Si vous me dites comment vous vous appelez, je pourrai même lui donner votre prénom.”

Le lourdaud de Perfect Night de Fleur Hana

Cupcakes and co Fleur Hana

Comme le gros lourdaud de Perfect Night de Fleur Hana, on se retrouve vite importunées en pleine lecture. 

Assise tranquillement avec ton livre, c’est à ce moment qu’un inconnu cherche à entamer la conversation avec toi ! Très honnêtement, si je vois quelqu’un concentré sur un livre, jamais il ne me viendrait à l’idée d’aller lui parler. En tant que lectrice, ça m’horripile. Dans le train, dans un bar, assise sur un banc, si j’ai un livre : comprendre que j’ai une pancarte “Ne pas déranger” entre les mains ! 

Il y aussi le loucheur ! Cette personne assise près de toi qui louche sur la couverture de ton livre, ou pire, qui lit les pages en cours ! Sérieusement, si je bouquine dans les transports, c’est en mode solo, pas une lecture commune ! Un peu plus et l’autre va te demander de tourner les pages quand il a terminé ! 

Sans compter que lorsqu’on lit de la romance, on est loin de Charles Dickens … Et je n’ai aucune envie de partager les pages d’une scène “olé olé”, #jassumemaispastrop.

L’inconfort d’une lecture

Tu te souviens de cette scène où Belle, de la “Belle et la Bête” lit en marchant, en chantant, voire en sautillant gaiement, l’ensemble du village s’écartant à son passage ? 

Jeune, et bête, j’ai voulu faire pareil … Un trottoir plus tard, je me ramassais lamentablement, et cerise sur le derrière : aucun Prince Charmant ne m’a relevée ! 

Depuis, je privilégie la lecture statique, et ma jeunesse avancée ne me permet plus de supporter un sol dur. Mon popotin réclame du confort. 

Tout d’abord, il y a les matières meubles : une pelouse fraîche (mais pas trop, pour ne pas verdir mon pantalon), ou encore un amas de sable chaud (mais pas trop, pour ne pas sentir le roussi). Le souci avec ces sols, c’est que rapidement, j’ai l’impression que mon fessier devient carré et qu’il ne fait plus qu’un avec la terre ! Le sol meuble devenant du ciment, je me retrouve dans la nécessité de me lever et de marcher. Ma lecture est rompue, car comme je te l’expliquais, lire comme “Belle” est une FBI (Fausse Bonne Idée, comme dirait Fleur). 

Ensuite, il faut prendre en considération le maintien lombaire : oui, c’est un élément important dès que tu as 35 ans. Mon dos me supplie de lui trouver un appui. Il y a les troncs d’arbre, un bon pilier, ou un muret. Mais souvent, je me retrouve cul au sol, et comme je te le disais plus haut, c’est une position temporaire. 

« Belle lit en marchant, j’ai essayé, j’ai échoué, littéralement »

Joy

Cupcakes and co Fleur Hana

Alors quels sont les meilleurs endroits pour lire ?

La bonne vieille chaise, ça match, mais si je n’ai pas d’appui pour les bras, je finis par m’avachir, et rebelotte, mon dos hurle !

Le canapé ? Très confortable ! à condition d’être seule, car rapidement en extérieur, on retrouve le lourdeau et / ou le loucheur. Et chez soi, le conjoint.e, les mouflets, le chat, ou encore le chien, qui viendront quémander de l’attention. 

Le lit, je valide : c’est mon endroit préféré pour lire ! Je me cale avec ma tonne de coussins, et je suis en mode “absente pour la famille” ! J’ajoute un casque avec de la musique douce, ou même sans musique, c’est juste une façon de signifier mon indisponibilité à communiquer !

Phoenix Ashes ordre lecture

Et toi alors ? Qu’en dis-tu ? 

Phoenix Ashes Fleur Hana

Et toi ? Quels sont tes lieux préférés pour dévorer tranquillement tes livres ? 

As-tu des anecdotes d’éléments perturbateurs pendant que tu lisais ? 

Je me disais que j’investirais bien dans une pochette de livre “Silence, je lis”, qu’en dis-tu ?

Anecdote de Fleur

Ou quand Fleur menace sa famille pour lire … 

DH et Élanor ont le chic pour toujours m’interrompre dans ma lecture quand il ne me reste que quelques %. Chaque fois, c’est le drame, car on ne coupe pas une lecture à quelques pages de la fin, on est d’accord?

Un jour, je lisais sur mon lit (mon endroit préféré pour bouquiner) et c’était une histoire à suspense où tout se résolvait dans les derniers moments. Quand DH est entré en trombe dans la chambre pour me demander s’il fallait acheter du PQ, je te laisse imaginer le carnage…

La fois suivante, toujours vautrée sur mon lit avec ma fidèle Kindle (non, ce n’est pas sponsorisé, je ne suis toujours pas influenceuse), j’ai annoncé : “Il me reste 2 % dans ma lecture, le premier qui me parle…” Je n’ai pas terminé ma phrase : terroriser son entourage fonctionne particulièrement si les laisse imaginer le pire. Et ça a fonctionné !

Une minute après, j’entendais DH proposer une balade en ville à Élanor! Je crois que je les ai traumatisés, mais depuis, je n’ai plus jamais eu d’interruption !

Fleur

Pin It on Pinterest

Share This
0